TALES FROM THE LOOP one shot

Soumis par Gizmobibi le lun 05/02/2024 - 12:18
Forums

Tales from the Loop est un jeu de rôle inspiré de l’œuvre géniale et rétro-futuriste de l’artiste Simon Stälenhag.

Dans Tales from the Loop, vous jouez de jeunes ados, entre 10 et 15 ans, vers la fin des années 80. Les premières histoires se situeront dans une version alternative des Iles Mälaren, à l’ouest de Stockholm, en Suède.

Votre vie est émaillée de parents intrusifs mais inaccessibles, de devoirs interminables et de camarades de classe harceleurs ou harcelés.

L’histoire vous fera croiser d’étranges machines et créatures qui sont apparues aux environ du Loop, un énorme accélérateur de particules souterrain construit à la fin des années 60.

En échappant à la banalité de leur vie quotidienne, les enfants vont être exposés à des évènements à la fois mystérieux et dangereux, qui peuvent les changer à tout jamais.

Les règles sont très simples et le jeu est décrit de manière collaborative.

Vous utilisez votre propre expérience d’enfant pour vous émerveiller et frissonner, comme lorsque vous sortiez en douce la nuit pour rejoindre vos copains dans votre cabane secrète, ou pour espionner ce drôle de type avec ses chiens.

En termes de cinéma, on peut s’inspirer librement de l’ambiance de E.T., Super 8, Ghostbusters ou les Gremlins… C’est aussi les débuts du hard rock, des jeux vidéo sur cassette, des radios bricolées et des comics importés.

L’idéal est de réunir maximum 4 joueurs autour de parties plutôt courtes (2-3 séances) qui pourront se jouer plutôt en one-shot. Je pourrai donc proposer plusieurs one-shot à différents joueurs sans forcément qu’il y ait redite entre les aventures. Et il n’est pas nécessaire d’avoir connu les années 80 pour y jouer !

 

Petit sondage dates pour les intéressé(e)s :

https://framadate.org/o6Jq3kvfaUkNLfwR

 

Super ! Je vous propose une première date le samedi 9 mars à 20h30 :). Il reste une place pour la 1e partie. Si plus de joueurs, on peut faire un 2e groupe !

j était pas là dans les années 80 mais je serai là (comme indiqué sur le discorde)

Gizmobibi

mar 06/02/2024 - 16:36

En réponse à par mopoli

Si tu as vu E.T., Super 8 et/ou Stranger things, tu ne seras pas dépaysé :D

Désolé d'être peu présent pour répondre...

J'ai beaucoup d'occupations (je suis notamment footballeur- si vous voulez voir un match un dimanche matin au stade de Voisins- et je travaille sur ordinateur comme illustrateur).

Du coup je réponds peu... Je suis aussi dépassé par discord... Au début de l'association, il n'y avait pas discord. Discord est intervenu suite au Covid pour continuer à jouer en ligne.

Depuis, hormis mes occupations je dois jongler avec deux sites (le forum et discord)...

J'ai rempli le framadate aujourd'hui !

  1. Choisissez votre Archétype :

  2. https://drive.google.com/drive/folders/1w-rmIeMwdcH_86nIG-LxB4F5q9crAkcs?usp=drive_link

  3.  Décidez de votre âge, entre 10 et 15 ans. Plus vous êtes âgé, plus vous pourrez mettre de points dans vos Attributs (caractéristiques). Plus vous êtes jeune, plus vous aurez de points de Chance (Luck points)

  4. Distribuer un nombre de points égal à votre âge dans les 4 Attributs (valeur de 1 à 5) : BODY (Capacités physiques), TECH (comprendre les fonctionnement des machines, robots, ordis...), HEART (sociabilité, connections, persuasion), MIND (analyse de situation, énigmes, connaissances)
  5. Déterminer le nombre de points de CHANCE (LUCK points) = 15 - âge
  6. Distribuez 10 points dans vos COMPETENCES (SKILLS). Il y a 3 compétences par Attribut. Dans chaque archétype, il y a un exemple de 3 compétences clés. Vous pouvez très bien les modifier ou créer aussi votre propre archétype. Vous avez le droit de mettre max 3 points dans une compétence clé. Dans les autres compétences, vous mettez max 1 point.

  7. Choisissez un objet fétiche (Iconic Item). Il y a des exemples dans les archétypes, bien sûr vous pouvez l'inventer.
  8.  Choisissez un PROBLEME. (ex dans les archétypes). C'est un problème récurrent dans votre vie quotidienne : harcèlement par un autre élève, dispute des parents, soeur malade....
  9. Choisissez un DRIVE. C'est la raison pour laquelle vous êtes prêt à vous exposer au danger et résoudre les situations mystérieuses qui se présentent à vous : par ex, aime résoudre les énigmes, ou succombe à la pression du groupe, ou aime se vanter de ne pas avoir peur.... (modifié)
  10. Choisissez un PRIDE : c'est quelque chose dont vous êtes fier, et l'une des vos qualités principales : ex, jamais le vertige, peur de rien, très intelligent....

  11. en tout dernier, il faudra définir vos relations avec les autres persos: nous ferons cela en groupe à la 1e session. Mais vous pouvez aussi vous présenter et en discuter sur le Discord
  12. Choisissez une Ancre (ANCHOR) : c'est une personne à laquelle vous faites confiance, qui vous soutient : un ami, un parent, un prof, un voisin. Il ne peut pas être l'un des autres persos.
  13. il faut un nom !
  14. une courte description
  15. le meilleur pour la fin : choisissez votre chanson favorite !
  16. ensemble, nous choisirons également le HIDEOUT, l'endroit où vous vous réunissez en secret
  17. Et c'est finiiiii !!

Lien vers les feuilles de perso :

https://drive.google.com/drive/folders/19kQb92m7-M7VIAkMZpALVqq0XKNo49a9?usp=drive_link

 

Pour @Nepharius, @Dadaoth, @Falkland et @ Karnaian,

Je vous propose un nouveau sondage pour essayer de trouver une date commune à tous les 4 avant les 12 avril pour que @Karnaian puisse se joindre à nous. Si c'est trop compliqué ce n'est pas grave, on fera son perso toutes les deux en vocal avant, et on profitera de la date du 12 avril où vous êtes 3 pour finaliser vos persos et et faire une petite partie d'introduction avant de commencer le vrai one-shot à 4 🥰

https://framadate.org/FJDcjbDx8NEpr5No

En relisant les posts, j'ai confirmé le 6 mars en ligne, et le 5 avril en présentiel pour le groupe 2. Mais il y a déjà 2 jdr à l'école le 5 avril :///. Et j'avais aussi noté le 12 avril ?!?

 

Vous avez retenu le 5 ou le 12 ? (*^_^*)

Pour le groupe 1, c'est toujours le 9 mars :)

En fait on avait bien réservé le 5 avril car Karnaïan ne pouvait pas le 12/ 04. Mais il y a eu imbroglio et elles se sont engagées sur le NOC ce jour-là en zappant le Tales ;). Sinon on garde le 12 sans Karnaïan :). Mais j'essaie de voir si on peut récupérer le 5 avril quand même :D. Je vous dit dès que j'en sais plus.

Bon eh bien, c'est prouvé, la grippe grille les neurones, je ne suis pas en région parisienne le 5 avril alors ça va être dur de faire la partie ce jour-là ! Je vais relancer un framadate pour le groupe 2. Courage, on va y arriver ;). On garde bien le 6 mars en ligne pour la création des persos.

Oui bien sûr ! Mais seul l'un des objets jouera sur des situations particulières de motivation de mémoire, je vais vérifier

Cela sera via discord ou sur discord et roll 20 ? 

C'est bien mercredi 6/03 ? Vers quelle heure faut-il être connecté ? 

On peut faire les deux. Mais je n'ai pas de compte MJ pour Roll20, il faudrait que je demande à SuperB. Je vais voir. Mais peut-être discord suffira. Sinon j'ai zoom :D

C'est bien mercredi 6 mars. Je propose 20h30 si ça convient à tout le monde :)

Tu as besoin que je te créé également une partie pour le groupe 1 sur Roll 20 ? Le compte premium peut être utile si tu compte upload les musiques :D

J'ai choisi mon archétype est-ce que je peux le partager avec mon groupe, le groupe 2 ? Deuxièmement faut-il imprimer la feuille de personnage et pour le distanciel faut-il avoir déjà tous les comptes tenus c'est à dire les points d'attribut mis à jour ? 

Oui pas de problème, au contraire, partageons :D.

Si tu peux imprimer c'est mieux, sinon je peux le faire pour toi si tu m'envoies le fichier.

Pour le distanciel, on verra bien où vous en êtes, pas besoin d'avoir tout fait à l'avance :). On pourra ainsi aussi compléter en fonction du groupe si vous préférez.

Cher journal, bonjour à toi !
On ne se connait pas encore mais ça va vite changer, tu vas voir !
Moi, c’est Viktor, Viktor Hanson et j’ai douze ans aujourd’hui.
Je vis à Stenhamra, sur l’île de Svartsjölandet dans une petite maison des quartiers des chênes (Eknäs).
Notre maison n’est pas très grande et j’y habite avec mes parents, Vera et Rutger (ils sont super vieux… 37 ans), et mon petit frère de l’enfer, Elias, qui vient d’avoir 7 ans…
Bon en vrai, il n’est pas si terrible que ça, tant que je range toutes mes affaires, ça va.
Mes parents sont plutôt cool. Faut dire que je ne fais pas trop de problèmes ni à l’école ni à la maison. Ils travaillent beaucoup et on n’a pas beaucoup d’argent. Je les ai déjà entendu parler dans la cuisine que c’était difficile. Alors je n’en rajoute pas.
Bon, il faut que j’aille à l’école… A plus dans l’bus !

Cher journal, j’ai failli ne pas pouvoir te parler aujourd’hui.
Maman a fait le ménage et elle t’avait posé sur le haut du placard. Il faudra d’ailleurs que je te cache mieux que ça…
C’est gentil à elle de faire comme ci je n’étais pas aussi petit, mais bon, ça reste compliqué pour moi.
J’ai dû empiler deux chaises pour t’attraper. Heureusement que je suis un super balaise de l’équilibre…

Cher journal, c’est encore moi !
Encore une journée aux portes de l’enfer… Ce matin, avant de partir à l’école, je n’avais plus de t-shirt. C’est bientôt l’été et il commence à faire chaud.
Maman est allée chercher un t-shirt à Elias, encore un peu grand pour lui. Ouais, c’est la double honte.
J’ai cinq ans de plus que lui et il fait déjà quasiment ma taille.
Et bonjour le t-shirt ! Un t-shirt vert avec Babar dessus.
J’ai eu beau protester, je n’ai pas eu le choix. Mais j’ai mis mon pull par-dessus. Maman m’a crié alors que je partais : « tu vas avoir trop chaud ! ».
Elle a toujours raison maman…
A trois heures de l’après-midi, en plein cours d’histoire, je me suis transformé en cocotte-minute.
Je crois que j’ai tourné de l’œil. Madame Olsen est intervenue.
Elle est gentille, madame Olsen, c’est une des seuls professeurs qui me remarque.
Mais là, j’aurais préféré qu’elle m’oublie. Elle a vu que j’avais chaud et a insisté pour que j’enlève mon pull… Ma vie est foutue…

Cher Journal, et oui, c’était prévisible.
Joakim et sa bande de débiles se sont emparés de cette histoire de Babar.
Il m’on couru après toute la journée, pour me foutre à poil, juste avec mon T-shirt.
Mais on n’attrape pas « Vit’Kor » comme ça.
Je crois qu’ils ont failli finir dingue. Dès qu’ils pensaient me chopper je filais entre leurs pattes et j’allais me cacher dans les endroits que je connais par cœur.
Bon, je fais le malin, mais faudrait pas qu’ils finissent par m’attraper. Je dois rester vigilant !

Salut Journal ! Super journée aujourd’hui !
Car pas d’école. C’est les grandes vacances ! Et il faisait beau en plus. Comme d’habitude, j’ai pris mon BMX et je sui parti pour une course folle le long des falaises.
Il y a eu de la brume à un moment et j’ai repensé à E.T. et à cette scène où ils volent avec leurs vélos. Ca serait trop cool. Il déchire ce film, vraiment !
Et comme je pensais à ça, je n’ai pas fait gaffe que je m’éloignais beaucoup de la ville. Plus que d’habitude.
Et là, je suis tombé sur ce van pourri. Il y avait un gars sur place. Je l’ai déjà vu à l’école, il s’appelle Jherek et il est un peu plus vieux que moi.
Il est un peu bizarre et raconte des blagues pas très drôles. Mais il est sympa et il a accepté que je reste là à le regarder.
J’ai même pu lui donner un coup de main. Je ne sais pas trop à quoi en fait. Il m’a dit qu’il travaillait pour refaire démarrer le van.
Ca ne semblait pas lui poser problème qu’il n’y ait plus de roue ni de moteur…

Journal !
Si cette pluie ne s’arrête pas, je vais devenir fou ! Et Elias qui passe son temps à détruire mon circuit de BMX. Vie pourrie !
En plus, ce soir il y a la fête des moissons et un concert rock de prévu… Papa et maman veulent bien que j’y aille. Ca sera trop cool. Enfin, s’il la pluie s’arrête…

Wouhou Journal !
Cette soirée !
Ils sont géniaux tu sais ! Qui ! Mais les Pain of Tricks bien sûr ! Ils explosent tout sur scène. Bam bam bim… Une musique super hyper super tip top !
Et ils ont un style trop la classe !
J’aimerais tant rentrer dans le groupe ! Bon, ils ont l’air au complet déjà. Il y a le chanteur : un gars de 17 ans et ses potes à la guitare et à la basse. A la batterie, c’est la sœur du chanteur apparemment. Et c’est d’ailleurs une fille de mon école. Spike elle s’appelle. C’est Jherek qui me l’a dit, elle est dans sa classe. Bon, je ne pense pas que Spike ça soit son vrai nom. Je me demande comment elle s’appelle en vrai.  Jherek saura peut-être me dire…
Bref, les gens n’ont pas tous aimé. Mais ils ne peuvent pas comprendre l’art dans ce bled paumé !
C’est décidé, je ne raterais pas un seul de leurs concerts à l’avenir.
Bon, je file, il faut justement que j’aille retrouver Jherek au Van !

Salut Journal.
Picky, notre chien, me manque… J’y pensais parce qu’Elias a dit qu’il l’avait vu aujourd’hui. Papa dit que ce n’était pas possible, que ça faisait trop longtemps qu’il était parti.
Ce soir j’ai entendu maman dire à papa que ce serait peut-être bien qu’on reprenne un chien.
C’est pas cool. On peut pas remplacer Picky comme ça. Il va revenir en plus, j’en suis sûr.
Elias aussi apparemment.

Salut Journal !
Découverte de la semaine : dans BMX magazine, ils interviewaient des gars qui faisaient ce qu’ils ont appelé du Trial. C’est génialement cool !
Demain, j’essaie sur le terrain vague.

Salut journal !
Je t’écris depuis la chambre chez mémé Frida et pépé Jonas. Je ne te les ai pas présentés mais c’est les parents de maman. Ceux de papa je ne les connais pas trop, ils vivent en Norvège. Il vient de là-bas papa.
On dit que je tiens de mémé Frida, car elle est toute petite. Ca ne me rassure pas trop car elle n’a jamais grandi, elle…J’espère que ce ne sera pas comme ça pour moi aussi…
Qu’est ce que je fais là ?
Et bien, le Trial, ce n’est pas facile. Résultat, j’ai le bras cassé.
Maman et Papa m’ont envoyé chez les grands parents, du coup.
C’est mémé qui s’occupe de moi. Pépé travaille encore chez Riksenergi
Finies les vadrouilles pour le reste des vacances…

Journal ! Tu ne devineras jamais qui habite à côté de chez Mémé et pépé !
Spike !
Je n’avais jamais remarqué, mais comme là je passe mes journées à m’ennuyer dans le jardin, je l’ai vu rentrer chez elle aujourd’hui. En plus, elle répète sa batterie dans son sous-sol ! Concert privé pour Viktor ! Je l’ai écouté à travers le soupirail à l’arrière de sa maison.
Elle est super cette fille. Du talent, de la classe ! Vivement le prochain concert de son groupe !

Salut journal !
Encore une aventure folle dans la vie du petit Viktor.
Je suis retourné écouter Spike. J’été collé au soupirail et là, je me suis mis à glisser. Avec ce fichu bras dans le plâtre, je n’ai pas réussi à me rattraper.
J’ai fini dans le sous-sol, dans la laverie de la famille de Spike.
J’étais coincé. Elle jouait dans la pièce d’à côté et je ne pouvais pas filer en douce. Et autant dire que bien sûr, le soupirail était bien trop haut pour que je repasse par là.
La musique s’est arrêtée et j’ai entendu Spike s’approcher.
J’étais en panique, il fallait que je me cache. Je me suis planqué dans le panier à linge…
Mauvaise idée. Je ne pouvais pas deviner que Spike allait changer son t-shirt tout trempé de sueur et le balancer justement dans le panier.
Elle a ouvert le panier et balancé son t-shirt sur ma tête.
Elle a crié : « T’es qui sale petit pervers. T’es venu me mater ! »
J’ai compris que comme j’avais son t-shirt sur la tête, elle ne devait plus l’avoir sur elle.
Et j’ai aussi compris que j’étais dans une sale situation. Je lui ai dis :
« J’ai rien vu j’ai rien vu ! Je suis pas venu te mater. T’es trop génial pour que j’ose faire ça. Je voulais juste écouter ta musique. J’adore. C’est génial ce que tu fais. J’écoutais par le soupirail et j’ai glissé. Je suis tombé et j’ai eu peur que tu me voies, alors je me suis caché dans le bac à linge, et là, t’as lancé ton t-shirt sur ma tête. Du coup, je n’ai rien vu. Promis.
La foudre des Maîtres de l’Univers sur moi si je venais pour mater la grande Spike ! »
Il y a eu un silence. Je me demandais si elle n’était pas allée chercher une batte de baseball.
Puis elle a dit.
« Bouge pas de la crevette. J’enfile un t-shirt propre et je règle ton cas. »
Au final, elle a été cool. Elle m’a aidé à repasser par le soupirail. Bon, elle m’a dit que si elle me reprenait dans son sous-sol, ça se passerait mal pour moi.
Mais quand je lui ai demandé si je pouvais quand même revenir écouter. Elle m’a dit ok.
C’est complètement fou ce qui m’arrive !
Et elle m’a appelé Crevette. Bon j’aime pas ça c’est vrai. Mais quand c’est les autres qui m’appellent Crevette… Là c’est Spike, La Spike des Pain of Tricks !!!

Cher journal, aujourd’hui une bonne et une mauvaise nouvelle.
La bonne c’est qu’on me retire le plâtre aujourd’hui.
La mauvaise, c’est que demain, c’est rentrée des classes.
Et retour en enfer…
Je vais profiter quand même de la journée pour aller retrouver Jherek au Van. Ca fait longtemps que je ne l’ai pas vu.
Je vais lui raconter mon histoire avec Spike. Enfin pas tous les détails, sinon, elle va m’arracher la tête si elle l’apprend !

Ca y est Journal… Rentrée des classes.
Conclusions de cette première journée :
1) Je ne grandirais jamais et je serais à jamais condamné à porter les T-shirt débiles de mon frère de 7 ans.
2) Joakim et sa bande de débiles ne sont pas devenus moins débiles pendant les vacances.
Je vais encore passer l’année à me faire courir après et me faire appeler Babar…
3) On a un nouveau prof de sport. M. Holafson. Il est plus jeune et plus cool que celui de l’année dernière.
On a commencé directement par une course.
Je crois qu’il ne s’attendait pas à me voir arriver premier.
Il est venu me voir à la fin et m’a proposé de m’inscrire à la compétition inter-collèges du mois prochain. Pourquoi pas…

Salut journal !
Encore une journée de dingue !
Ca devait arriver, on ne peut pas toujours être sur ses gardes.
Joakim et ses débiles ont fini par me coincer.
J’étais en train de revenir de l’entrainement avec M. Holafson. Je pensais à la course et je ne faisais pas gaffe.
Je me suis retrouvé coincé.
Ils ont commencé à me foutre à poil. J’ai crié, j’ai donné des coups mais faut dire que si je suis rapide, je suis loin d’être balaise… Et à trois contre un, je n’avais aucune chance.
Et c’est là qu’elle est arrivée : « Vous ne voulez pas vous en prendre à quelqu’un de votre force, bande de cafards ? »
Spike se tenait là. Elle avait l’expression de quelqu’un qu’il ne fallait pas faire chier.
Je crois que Joachim et ses débiles l’ont vu aussi. Ils ont détalé direct. Sans demander leur reste.
Je me suis retrouvé tout seul face à mon idole.
Elle m’a regardé, assis par terre sans mon pantalon et là elle a souri : « On est quitte comme ça, Crevette… » Et elle m’a tendu la main pour que je me relève.
Journal. Je crois que je suis mort aujourd’hui et que je suis arrivé au paradis !
C’est le plus beau jour de ma vie.

Salut journal
J’ai pris mon courage à deux mains et je suis allé voir Spike aujourd’hui pour lui proposer de lui montrer notre Van. Jherek m’a dit qu’il était dacodac !
Pendant que j’allais vers elle je me disais « n’importe quoi Viktor. Tu penses vraiment qu’une nana comme Spike elle en a quelque chose à fiche de ton Van pourri. Elle doit avoir des milliers de potes qui ont des endroits plus cool que ça ».
J’ai dû rester un moment comme un flétan mort devant elle car elle a fini par dire :
« Qu’est-ce qu’il t’arrive Crevette ? Tu as quelque chose à me dire ? »
Tout est parti d’un coup : « Euh… Non… Si… Je voulais… On a un coin à nous… Avec un pote… C’est cool. Je voulais te le montrer. Peut être que ça pourrait te plaire. Enfin… Je ne sais pas. Je me disais que tu voudrais peut-être le voir… Notre Van… Oui… Euh… C’est un Van… Je ne te l’ai pas dit. C’est vrai… Donc voilà… Quoi… Si tu veux… Je t’emmène… Le voir… Le Van…Et Jherek… C’est mon pote du Van… Jherek… Voilà… Voilà… »
Elle m’a regardé. Je me suis senti débile. Puis elle a dit.
« Cool. Ce soir, après les cours. Salut Crevette. »
Je crois que je suis re-mort… Et changement dans le classement des meilleurs jours de ma vie.

Salut journal.
Laisse moi te présenter la première médaille du futur champion de tous les temps ! Vit’kor, le gars le plus petit du monde… Mais le plus rapide !
Et oui, c’est fait. La compét’ c’était ce samedi.
Et j’ai gagné ma course. Je crois que personne n’y croyait. Sauf M. Holafson.
Il avait l’air super fier de moi. Il est trop cool ce prof. En plus je peux lui parler quand ça va pas. Il m’écoute toujours et me donne des super conseils.
Jherek aussi il n’en revenait pas. Il n’arrêtait pas de faire des blagues sur la taille de mes jambes, sur le fait que j’allais me faire écraser par les autres qui étaient deux fois plus grands que moi.
Bouche baie je l’ai retrouvé, le Jherek !
Mes parents étaient tout aussi surpris que lui. Je crois qu’ils étaient super fiers aussi.
Et Elias aussi. C’est cool d’être grand frère en fait.
Mais comme d’habitude, les choses sont toujours un peu compliquées dans la vie de Viktor le Crevette…
Jherek me dit à un moment : « Hé, regarde là-bas, la fille. Je la connais, elle s’appelle Rebecka. Elle est dans notre Classe avec Spike ».
« Ouais, et alors ? » Je lui dis, pendant que je refaisais mes lacets.
« Elle arrête pas de te mater depuis ta course ».
J’ai jeté un œil et c’est vrai qu’elle me regardait bizarrement cette Rebecka. Je ne sais pas ce qu’elle me voulait, mais ça faisait sourire Jherek qui me lançait des coups de coude et des clins d’œil.
Moi je ne rigolais pas. Surtout quand j’ai vu Joakim s’approcher d’elle et commencer à lui parler.
Elle, Rebecka, elle ne semblait pas vraiment l’écouter et elle continuait à regarder dans ma direction.
Elle a vu que je l’avais vue et elle a souri. Pourquoi elle a souri ?
En plus, Joakim il a bien vu qu’elle me regardait du coup. Et ça n’a pas eu l’air de lui plaire.
Je suis maudis, je te dis Journal ! Je vais encore passer la semaine à courir.
Heureusement que je suis un champion !

Journal de Spike

 

Bon, ça commence bien, je ne sais pas quoi écrire…

Allez, je me lance. M. Eriksson (le prof de suédois), Maman, et le petit fils des voisins m’ont tous les trois conseillé d’écrire un journal. Apparemment, le fait d’écrire des platitudes tous les jours m’aidera à pondre plus facilement de belles paroles de chanson. Donc je tente. Si c’est aussi facile, ça serait trop bête de passer à côté. Et si vider mes entrailles sur du papier peut m’aider à trouver de bonnes idées de textes, autant qu’elles soient toutes réunies dans ce cahier plutôt que sur des feuilles volantes. J'aime bien que ça soit rangé et facile à trouver.

Voilà, voilà… Je m’appelle Spike. J’ai 13 ans. Je vis à Stenhamra avec mes parents et mon grand frère Ingvar. J’ai la chance d’avoir une famille cool. Tous les autres ados se font une fierté de détester leurs parents. Du coup, c’est hyper rebelle de bien aimer les miens. Mon père, Jonah, tient la boutique de musique et ma mère, Brunehilde, bosse dans la communication chez Riksenergi. Avec mon frère, on a un groupe de black metal : Pain of Tricks. On l’a fondé il y a 9 ans, avec 2 copains à lui. Ingvar joue de la guitare et il chante. Bjorn est la deuxième guitare. Vigo est bassiste. Moi je joue de la batterie et je fais les chœurs. Ce groupe, c’est un peu toute ma vie. Et j’adore. On commence à avoir un petit succès local. Il y a de plus en plus de monde à chaque concert et on parle de nous dans le journal. C’est cool ! En vrai, je passe tellement de temps à jouer que j’ai assez peu de copains. Je m’entends plus ou moins bien avec tout le monde au collège, mais je ne suis vraiment proche de personne. Pas de meilleure amie pour la vie ou de genre de falbalas vomitoires. Juste les 3 autres membres du groupe que je considère tous comme des frangins. Le seul truc relou, c’est que Ingvar, Bjorn et Vigo n'ont pas l’air de réaliser que je n’ai plus 4 ans. Ils continuent à me voir comme la petite de service. Le bébé génie de la batterie. J’aimerais bien qu’ils me prennent un peu plus au sérieux. Et pour ça, j’ai besoin de me faire mon expérience de la vie et d’écrire de beaux textes de chansons matures. Un peu comme ceux de Alice Cooper et de Ozzy.

Que dire d’autre ?... Ah oui, j’ai deux grands parents hard rockers, Ragnar et Astrid. Chez nous, c’est de famille et on commence tôt. Ce sont des encyclopédies musicales sur pattes. C'est eux qui nous ont fait découvrir Venom, et leur album Black Metal ! Les parents de mon père sont plus classiques, mais je les aime bien aussi. Mamie Jo est une super pâtissière et elle m’a appris à tricoter. Elle s’est dit que comme j’étais douée avec des baguettes, je devrais l’être avec des aiguilles. Et elle avait raison. Papi Samy est véto et pro du potager. Il a déjà sauvé la vie de Fenrir, notre chien mollasson trop gourmand. Et aussi celle de Fafnir, notre tortue, le jour où je lui ai fait un corpse paint à l’acrylique. Je ne savais pas que c’était mauvais pour une tortue d’être peinte. Ce savon que je me suis pris… Je crois que je m’en souviendrai toute ma vie même si je finis sénile. D’aussi loin que je me souvienne, c’est la seule et unique fois où mes parents m’ont appelée par mon premier prénom. Alfhild. Non mais sérieux. Qui appelle son enfant Alfhild ? On s’en fout que ça soit classe de s’appeler « elfe de combat », ça sonne juste trop moche. On dirait un éternuement de Jötunn. Je crois qu’ils s’en veulent de m’avoir appelée comme ça. Parce que depuis la 2° année de maternelle, ils m’ont inscrite à l’école sous mon 2° prénom : Spike. Donc les seuls qui connaissent mon premier prénom, ben c’est ma famille, et les autres mioches de première section de maternelle. Et l'instit, mais je crois qu'elle a Alzheimer maintenant. Alors avec un peu de bol, aucun ne s’en rappelle.

Je crois que ça suffit pour aujourd’hui. A + !

 

---

 

« Sköl, journal !»

Me revoilà pour un autre fragment passionnant de la vie de Spike. Je viens de réaliser que je ne t’ai même pas dit comment j’ai rencontré le petit-fils des voisins dont je t’ai parlé dans ma première tartine de neurones. Ben figure toi que je l’ai rencontré dans le panier à linge sale. Sérieux ! C’est complètement dément. Je suis sûre de pouvoir écrire un texte vraiment cool avec cette histoire.

Donc bref, je finis mon entrainement quotidien. Je balance mon T-shirt tout mouillé dans le panier à linge. Et là j’entends un petit « pouic » suraigu. Je m’attends à trouver un matou et je découvre un mateur. J’étais à moitié à poil, bordel. J’ai bien gueulé. Je l’ai pris pour un pervers. Heureusement qu’il était dans le panier, parce que grâce à ça, j’ai pas pu lui balancer le méchant coup dans les roubignoles que Bjorn m’a appris. Franchement, il est tellement petit qu’il l’aurait pris dans le menton. Il y aurait laissé quelques dents et moi, beaucoup de culpabilité. Enfin bref. Il a l’air sympa. Un peu bizarre. Et carrément fan de Pain of Tricks. Il m’a débité tout un discours sur les foudres du ciel éternel et les Maitres de l’Univers. Il était tellement gêné que j’ai eu du mal à pas me marrer. Bon, voilà, comme quoi, il y a des amitiés qui se créent sur du linge sale et des discours incompréhensibles. Ah oui, il s’appelle Viktor, avec un K. Mais moi, je l’appelle Krevette, avec un K.

A ce sujet, je devrais peut-être te trouver un nom plus classe que « journal ». Je vais t’appeler « Fossegrim », l’esprit sinistre et tordu qui joue du violon. C’est bien plus classe.

A+ Fossegrim !

 

---

 

Skôl Fossegrim !

Pas facile d’écrire tous les jours avec la reprise des cours. Je suis contente, j'ai encore Mr Eriksson en suédois. Faut que je trouve un moyen de t’intégrer dans ma routine, Fossegrim, au même titre que mes entrainements de batterie et la muscu dans le garage. Ok, je soulève que des petits trucs, mais j’ai pas envie de faire de la gonflette comme les gars. Je veux juste être en forme et assez musclée pour trimbaler mon matos moi-même. Rien à voir avec ces cours de sport stupides, où on doit cavaler comme des débiles à 25 autour d'un seul ballon. Ça sert à rien et c'est une perte de temps précieux. Je crois que le nouveau prof de sport me déteste. Chaque fois qu'il me regarde, il me balance un regard exaspéré du genre "tu pourrais faire tellement mieux". Ben c'est réciproque, mon gars !

Enfin bref. Il y a quelques jours au collège, j’ai surpris ce crétin de Joakim courser Krevette. C’est qu’il cavale vite, le petit saloupiau. Quand je les ai enfin trouvés, Joakim et ses gros lourds étaient en train de lui arracher son futal. J’ai pété les plombs. Quelle bande de sales cafards ! Je vraiment saoulée par ces simili Barbie et Ken à deux balles qui se prennent pour des cadors. Je suis sûre qu’ils finiront comptables frustrés, chauves et bedonnants comme le collègue visqueux de Maman chez Riksenergi, avec Bobonne à la maison qui se tape le facteur et le plombier en même temps. Tiens, ça me donne des idées de textes de chanson. Ça va être bien dégueu ! Je vais y réfléchir. Ça ferait très Alice Cooper.

Enfin bref bis. Joakim et ses petits potes ont détalé comme des lapins. J’ai aidé Krevette à se relever puis j'ai regardé ailleurs pour lui laisser le temps de remettre son futal. Il avait l’air vraiment mal. Alors je lui ai fait une vanne comme quoi on était quitte. Il m’a vue sans T-shirt, je l’ai vu sans pantalon.  Ça a eu l’air de lui remonter un peu le moral. Faudra que je garde un œil sur Joakim, au cas où. Ça me ferait marrer qu’après sa poussée de croissance, Krevette devienne Kraken. Ça leur remettrait les idées en place à Joakim et sa bande de putois fluos.

Pourquoi je parlais de ça ? Ah oui, je pense que Viktor m’est reconnaissant de l’avoir sorti du pétrin. Et donc, aujourd’hui, il m’a invitée à faire partie de son groupe de potes. Le groupe, c’est lui et Jherek, le rigolo de ma classe. On se connait depuis la maternelle. Jherek et Viktor, ils ont un van tout cabossé. Entre la forêt et la falaise. C’est méga classe ! Et en plus l’autoradio fonctionne. Donc on peut écouter de la musique à fond la caisse. Bordel, c’est génial ! Je suis sûre que ça va m’inspirer un max ! Comme un road trip immobile ! C'est hyper puissant !

 

---

 

Fossegrim, mon pote, faut qu’on parle.

Aujourd’hui, Vigo a ramené son frère en répète. C’est pas la première fois. Oskar est notre designer attitré. Il est sympa et il m’a toujours traitée d’égale à égale même s’il a 2 ans de plus que moi. C’est lui qui nous fait nos affiches et flyers depuis quelques années. Donc en gros, on le voit 2 ou 3 fois par an, quoi. Il dessine vraiment trop bien. Donc bref, il est venu nous dessiner pour la nouvelle affiche. Ce gars a de l’or dans le crayon. Hey, je viens de faire un énorme double sens digne d’Alice Cooper !!!! A garder pour un texte de chanson. Waow, ça marche vraiment bien d’écrire ce journal ! M. Eriksson avait raison !!! Faudra que j'aille le remercier. Il est vraiment génial, ce prof. En plus, il a de supers goûts musicaux et il aime bien Pain of Tricks.

Enfin bref. Voilà. Je ne sais pas ce qui s’est passé. Oskar n’a plus sa tête de bébé. Il a grandi et je me suis sentie toute chose. Quand il s’est approché de la batterie pour me dire bonjour, j’ai eu l’impression de me transformer en une de ces gamines bégayantes qui couinent dès qu’un gars leur adresse la parole. Bon sang, je suis un Gremlins inversé. Je deviens greluche débile en présence d’Oskar. Je me suis mise à crever de chaud et j’ai joué à 320 bpm au lieu de 240. Oskar m’a dit qu’il a été impressionné par mon jeu. J’ai pas su quoi répondre. C’était trop gênant. Les gars étaient épuisés mais ils n’arrêtaient pas de rigoler avec un air entendu. Ils n’ont pas eu l’air de m’en vouloir.  Ingvar a même proposé qu’on fasse notre prochain morceau à 320 bpm. Celui avec mon premier texte !!! Celui inspiré par ma rencontre avec Viktor la Krevette.

Pour me remettre de mes émotions,  je suis allée fumer une des cigarettes de Ragnar dans le jardin. Bwark ! C’est toujours aussi dégueulasse, ce truc. Je comprends pas que certains aiment ça. Ça doit être au moins la 7° que je fume et c’est toujours aussi immonde. Je me demande s’il y a moyen de trouver un autre truc pour faire plus mature. Parce que ça coute les yeux de la tête et ça me file toujours autant la nausée. Est-ce que Oskar trouve ça classe de fumer ? Si c’est pas le cas, ça m’arrangerait, ça me permettrai d’économiser plus vite pour acheter la nouvelle cymbale crash que j’ai repérée. Je sais que Papa a prévu de me l’offrir pour mon anniversaire. Mais j’aimerais vraiment l’acheter moi-même. Ça serait carrément mature ! Et j’ai l’impression que Ragnar a compris que je lui pique des cigarettes. Je ne comprends pas pourquoi il ne m’a pas encore engueulée. Peut-être qu’il attend de me surprendre la main dans le sac ? Le truc, c’est que ça fait partie de mon image, maintenant, de fumer. Comment je vais faire ? Je suis vraiment en galère. Je suis vraiment trop stressée avec ces histoires de tabac. Je recommence à faire des cauchemars de zombies fumeurs. C’est pas tenable. Faut que je trouve une solution.

 

Merci à tous deux de vos partages. C'est toujours un pur émerveillement de se plonger dans le roleplay et l'atmosphère par anticipation :)))

Voici une nouvelle tentative de sondage pour le groupe 2. On va viser une ou deux dates pour pouvoir commencer notre premier one-shot. Plus vite les dates seront prises,  plus on pourra gérer les autres agendas par ricochet ;).

 

https://framadate.org/h6YVPB9dKjQ3TaqK

Pour le groupe 2, @nepharius, @karnaian, @falkland et Jherek, je propose les dates des 1er avril et 29 avril à la boutique de Thomas avec café et cookies et stéréo :)

Pour le 1er avril, on peut peut-être commencer plus tôt genre 17 ou 18h suivant vos dispos.

Comme discuté directement avec Gizmobibi, je suis en faveur de commencer (et donc finir), quelques heures plus tôt le 1er avril. 17 ou 18h serait donc parfait pour moi si les dispos des autres le permette. :)

Je bloque les dates.
Pour le 1er avril, j'attends des news concernant me participation sur le Salon Fantastique de Paris, mais de toute façon ça s'arrête à 18h00 au plus tard.
Je devrais pouvoir me débrouille pour ne pas arriver trop tard sur SQY.
Je vous en dirais plus dans quelques jours.
C'est vrai que lundi c'est férié. Comme ça ne change rien pour moi j'avais oublié ce détail lorsque j'avais rempli le frama.
On pourrait potentiellement même démarrer plus tôt encore mais faut vraiment que j'attende des réponses pour cela.
 

C'est tout bon pour moi le 1° et le 29.

Le 1° on peut commencer tôt si besoin. Le 29 je finis de bosser vers 20h15. Donc à partir de 20h30, ça peut le faire, si c'est ok que j'apporte ma gamelle.

Moi je peux, cela dépend de Thomas je crois... Est-ce qu'on mangerait le soir ou bien un solide apéro-dinatoire ? Je pense préparer des pop-corn quel que soit l'heure...

ça marche pour moi/ Grignoter plein de cochonneries aussi ;), mais je n'aurai pas vraiment le temps de cuisiner alors le libanais me paraît une bonne option :)

Hello,

OK pour 17h le 1er mai !
Pour le crounch crounch, j'apporterai ma gamelle. Pas sûre de trouver un resto Sarah-proof + ouvert + qui livre un jour férié  ;-)

Je peux apporter des trucs à manger. Façon auberge espagnole. Du salé, du sucré, Cookies Sarahproof si j'ai le temps ;)

ça sera très rp eighties, après tout de mon temps (!) c'est comme ça qu'on faisait une bonne partie :D

Avec les pop corn de Jherek on sera parés :)

Erratum : c'est bien le lundi 1er avril et non pas le mercredi 1er mai, ce n'est pas une blague😜?... 😂

Pour les pop corn🌽♨💥🍿, ils seront natures... 

Séance de lundi 1er avril annulée pour cause de MJ covidée.... Et ce n'est pas une blague malheureusement, j'aurais préféré !!

On se retrouve le lundi 29 avril pour une nouvelle tentative, et on se redira pour l'heure estimée d'arrivée. Désolée !!!!