Le Siège de Cthonia - 63e Groupe d'Intervention des Night Lords [Winny]

Soumis par Winny le mer 04/10/2023 - 23:54

Ce thread servira à suivre l'évolution de la 63e Groupe d'Intervention des Night Lords au cours de la campagne. Seules les informations "publiques" seront listées ici.
 

Night Lords

Background : 

Les rares communications civiles non brouillées ne laissaient passer que des hurlements d'agonie, des murmures de suppliques terrorisées, des râles endoloris et des rires sardoniques.
"Le Night Haunter arrive."
"La Nuit tombe sur vous, et ses Seigneurs approchent."

Dès que les Night Lords ont eu vent de l'expédition des Vrais Fils, ils en comprirent toute l'absurdité. Un combat honorable pour un monde originel? Le Night Haunter a montré la vraie force, la vraie nature du guerrier. Il a massacré ses frères, éparpillé les entrailles des impériaux, démontré la duplicité du message de l'Empereur et la violence inhérente de son action comme de ses créations. Il s'est débarrassé de ses attaches Nostramiennes, de son carcan de vertu militaire, et apporte la vérité à l'Humanité. Violente, inepte, douleureuse et dispensable. Voilà ce qu'est l'existence. Tout ce qu'elle est. Et toute autre manière de voir les choses est futile et abjecte d'aveuglement.

L'heure de l'Enseignement du Night Haunter a sonné pour Cthonia. L'honneur pathétique dont se pare ce Son of Horus est perdu, et relève d'une époque hypocrite dont même son Maître de Guerre de primarque s'est détourné. Après tout, comme le Vrai Père  d'Ashurhaddon l'a dit, "Que brûle la Galaxie".

Qu'il donne les ordres
, le Night Haunter l'a accepté.
Mais quant à l
'art et à la manière d'y obéir... seuls les Fils de Nostramo sont en mesure de faire comprendre aux Cthoniens la nouvelle vision du Maître de Guerre concernant l'ordre et la justice.

Dès que la VIIIe Legion a eu vent de l'expédition, elle a compris que les affrontements entre Astartes laisseraient des civils et des FDPsans renforts en périphérie.

Les hauts parleurs et les communicateurs de tout un secteur grésillent à l'unisson.

"Nous venons pour vous."

_____________________________________________________________

Seigneurs de Guerre :
 

u

Commandant :
Praetor Sjuro Tantal, 8e Exécuteur du 63e Groupe d'Intervention.

Compétences :
Maître Tacticien : Au début de la partie, après les mouvements de Scout, ce personnage peut redéployer une unité de son détachement en suivant les restrictions de la mission jouée. Ce changement peut faire entrer un unité en Réserves ou la faire sortir de Réserve, mais une unité allouée à une Frappe en Profondeur, Attaque de Flanc ou Assaut Souterrain ne peut pas être redéployée de la sorte.

Duelliste meurtrier : fait relancer les sauvegardes invulnérables en défi.

Trait de Seigneur de Guerre :  Seigneur du Clan Jadekh
Donne la règle Contre-Attaque (1), ignore toutes les malus de Mouvement et Charge liées aux Terrains, et relance les tests de Terrains Dangereux. Réaction supplémentaire pendant la phase adverse de Mouvement.

Equipement : 175pts
Praetor (120), Moto Spatha (20), armure d'artificier (0), halo de fer (0), grenades frag et krak (0), Commandant de Campagne (20), Lame du Halo (15)

M14 CC6 CT5 F4 E4 PV3 I5 A3 Cd10 Svg2+/4+

Relique possédée : Lame du Halo - F+3, PA1, mêlée - arme à deux mains - brutal 2 - arme de maître

_____________________________________________________________

ytu

Lieutenant :
Champion Irvin "l'Ecorché" Rizssar, Bourreau du 63e Groupe d'Intervention.

Compétences :
Duelliste meurtrier : fait relancer les sauvegardes invulnérables en défi.

Trait de Seigneur de Guerre :  Seigneur du Clan Jadekh
Donne la règle Contre-Attaque (1), ignore toutes les malus de Mouvement et Charge liées aux Terrains, et relance les tests de Terrains Dangereux. Réaction supplémentaire pendant la phase adverse de Mouvement.

Equipement : 130pts
Centurion (60), Champion (35), Lame parangon (0), réacteur dorsal Warhawk (20), Seigneur du Meurtre (5), armure d'artificier (0), champ réfracteur (0), grenades frag et krak (0), Lieutenant de Campagne (10)

M12 CC6 CT5 F4 E4 PV2 I5 A3 Cd9 Svg2+/5+

_____________________________________________________________

Reliques :
- Aucune

_____________________________________________________________

 

Contekar

Dissident Szo Cuuringen, des Atramentars.
Champ de mines 25n3 - Capturé par les Imperial Fists. Exécuté par un tir de sniper.

Compétences : Vétéran de Barbarus
Trait de Seigneur de Guerre : Seigneur du Clan Jadekh
Equipement :  70pts
Dissident (45), Griffe énergétique Escaton (15) , Cavitateur volkite (0), armure terminator Tartaros (0), Lieutenant de Campagne (10).

 Praetor

Praetor Ezrah Sharr, 7e Exécuteur du 63e Groupe d'Intervention.
KIA  - Cuvette du Shaitan - Ruine 22.10 - éliminé par des Croisée de Dorn.

Compétences : Attaque Sournoise

Trait de Seigneur de Guerre :  Seigneur du Clan Jadekh
Rite de Guerre : La Lame Vive.
Equipement : 175pts
Praetor (120), Moto Spatha (20),  Vouge tronçonneur (25), armure d'artificier (0), halo de fer (0), grenades frag et krak (0), Commandant de Campagne (10)

Ionis

Ionis Sheen, Maître-Rapace du 63e Groupe d'Intervention.
KIA - Traque des Word Bearers - assassiné en duel par un démoniste

Compétences : Attaque Sournoise
Trait de Seigneur de Guerre :  Seigneur du Clan Jadekh
Equipement : 155pts
 

Ezrah Sharr ricanait dans ses quartiers fraîchement inaugurés. Une tente neuve, cousue de peaux encore sanguinolente récoltées la nuit passée sur quelques caravanes de civils tentant de se réfugier vers les spires loyalistes.
Ce parvenu de Cuuringen se prenait pour un génie sous prétexte que Sevatar l'avait intégré parmi ses Atramentars... Ca se croyait intouchable au milieu de ses Contekars, et ça tente de manipuler ses officiers. Amateur. La force de la VIII ce n'est ni le complot, ni la foi, ni l'ordre. C'est la force elle-même. 

Que cet ahuri se soit fait capturer par les Imperial Fists était peut-être une compensation morale suffisante pour légitimer la perte d'une escouade complète de Contekars. Heureusement, les forces engagés dans le champ de mine restaient ténues et dispensables.

Tout ce qui compte, c'est de continuer à disperser les forces loyalistes entre les champs d'opérations, la protection des civils, la sauvegarde des installations vitales, et la défense des places fortes. 

Sharr fut interrompu dans ses pensées par un bip d'intercom dans l'oreille.
"-Exécuteur. Le Dissident Cuuringen a été localisé par une escouade de reconnaissance. Il est en plein interrogatoire par un officier de la VIIe. Vos ordres?
- Contact visuel?
- Affirmatif
- Suppression. Visez un point qui fera tâche dans les mémoires et sur la belle armure pisseuse de ce centurion. Expliquez-leur comment on traite la faiblesse et quelle valeur nous donnons aux prisonniers, quels qu'en soient le bord.
- Reçu. Terminé."

Avant que le grésillement du contact radio ne se coupe, Sharr embraya son chemin de pensée. Lequel de ses hommes ferait désormais un bon bras droit sans chercher à le supplanter avant quelques jours...?

 Well. Une légion qui a du potentiel. Je sors une liste pas très équilibrée, avec une lecture partielle et partiale de mes règles qui m'amène à plusieurs sketchs "ah merde j'ai pas d'unité Ligne pour tenir l'objectif", "tiens j'ai payé vision nocturne alors que le rite de guerre me l'offrait", "ah bon le gantelet NL il est init1 flûte", "hey mais t'as raison j'ai 2PV par mec, merde j'aurai pas dû enlever autant de mecs, donc j'aurais dû te massacrer cette unité en fait", "euh attends mais c'est F+1 cette arme, et celle là F+2, j'suis nouille moi"...
Quelques erreurs stratégiques de découverte, une session de jets de dés dans la lignée de ma carrière de l'angoisse, et quelques constats plus tard, je gagne une victoire morale en étant pas table rasé.
Amaury commence fort en enchaînant les phases de triche sur les phases de gruge avec un peu de phase d'embrouille entre les deux, il bouge 4 fois (?!) une unité de mechanicus (?!) le premier tour pour faire valser le scorpius fond de table (!!), mais me laisse prendre l'ascendant sur l'objo central avec les contekars. Mes motos iront s'empaler dans les champs de gravier créés par les gravitons, les terror squads feront pas grand chose de la partie, les rapieres pas dingues non plus... L'intervention des raptors est intéressante, mais globalement faut que je reprenne ma science des combos, mes règles, et les s*l*p*r*s pondues par le cerveau malade d'Amaury.

Fin de partie, on regarde pour nos patrons, l'IF est mort, le mien est capturé. Je joue NL, je ne peux pas fluffiquement faire autre chose que de le laisser se démerder. Je décide de ne pas le conserver.

Je refais un lieutenant de campagne au retour de vacances d'Amaury. 

Ezrah menait la charge avec sa serre de motards, contre l'escouade tactique motorisée des Imperial Fists. Alors qu'il se concentrait sur son propre combat, une mauvaise impressin persistait en arrière plan de ses pensées.

Les Imperial Fists s'étaient révélés au milieu de leur ligne, éventant l'embuscade des Night Lords, grâce à des équipements de brouillage extraordianaires... ou à des détecteurs défaillants? Deux de ses sergents avaient mordus la poussière dès le début de l'anicroche, suite à des tirs particulièrement chanceux... ou à des armures particulièrements faibles? La Griffe Olstzein avait perdu un marine sur un déclenchement intempestif de réacteur dans une ruine.

C'était trop pour que la suspicion  ne s'installe pas. Il faudrait tirer tout ça au clair apr... la moto! Les gaz crachottent! Plus d'accélération! Naaaooooon! Trahison!  Des têtes allaient valser pour cette immonde sabotage!

 Tantal et Sheen observaient l'engagement sur les pix-capteurs depuis le campement en peaux écorchées qui servait de QG à la VIIIe.

"- La moto de Sharr? Vraiment?"
"- La sienne, celles de sa Serre personnelle, et le réacteur de ce pourceau psychotique de Darrion. Comme vous l'avez suggéré, Praetor. Il est temps de nettoyer la Légion de ses raclures nostramiennes, justes bonnes à se complaire dans les cris et les viscères d'impotents. Par contre il faudra se méfier de ces Fists, si leurs munitions s'améliorent en plus de leurs capacités ballistiques... "
"Il nous suffira de ne plus équiper les nôtres avec les armures d'artificier préparées par mes propres serfs."
"Oh. Je vois."
"Le Primarque a réduit Nostramo en cendres pour empêcher le cancer de ce monde de continuer à corrompre son héritage et son enseignement. A nous de continuer son oeuvre et de purger sa légion de tous ces criminels immondes."
"J'ai rarement eu à obéir à des ordres avec autant de plaisir, Exécuteur Tantal."

Une défaite annoncée avec des Night Lords sans antichar contre... une force blindée. 
Faut que je retravaille l'équilibre de mes listes. Quelques points de satisfaction : les motos sont des chips mais en pack populeux, elles dégomment à la saturation. En dehors de ça, je winnise les sauvegardes de sergents en passant les 3 sergents motards en armure d'artificier, pour claquer un 1 sur le premier jet de svg sur leurs gueules pour les 3 escouades motos. Les points rigolos de ma liste sont bloqués vite par Amaury, le héraut motard étant assassiné, moi ne sachant pas trop si je dois avancer ou reculer, puis finissant par foirer mes charges, avant de FEP n'importe comment.

Bref, défaite méritée mais engageante pour la suite. Faut que je continue à monter des figs.

Sjuro Tantal restait froid. Lui, d'ordinaire souriant pour le plus grand malaise de son entourage, restait imperturbablement figé dans un masque fermé.

Alors qu'il était sorti d'un entretien avec un de ses homologues, les appels aux armes avaient retentis, et nombre de signaux identifiant une marée jaune apparaissaient sur les écrans de contrôle.
L'host de l'occupant était enfin sortie de ses cités ruches pour se mesurer aux forces des libérateurs de Cthonia. Et elle le faisait en force. Les premiers rapports faisaient état de chars super lourds, de renforts du Mechanicus, de nombreux blindés et de forces d'infanterie.
Autant d'éléments habituels des Fils de Dorn. Leur inventivité au combat ne dépasserait vraiment donc jamais le manuel d'entretien de leurs si précieux bolters.

La bataille avait été rude. Le fer de lance blindé avait frappé fort, très fort. Et l'arrivée téléportée de presque 30 armures terminators avaient vraiment mis l'assemblage de forces Astartes en difficulté aux pieds du Titan. Heureusement, les renforts inattendus du Khan Song Jou avaient héroïquement renforcé la ligne au moment où celle-ci allait s'effondrer, et rares furent les dorniens à parvenir à s'infiltrer dans le Titan. Tantal sourit en imaginant quelle serait leur surprise en découvrant que d'autres Astartes en livrée d'écaille les attendaient à l'intérieur, au lieu des traditionnels serfs décérébrés des maisonnées titaniques.

Ce qui mettait Tantal dans cette humeur massacrante tenait dans les quelques lignes du rapport du Prateor Seradon Wogan, un de ses rares officiers qui partageaient sa vision de la Légion, et les enregistrements vidéos des armures des Night Lords encore opérationnels au moment de l'apparition du monstre.

Ces Space Wolves étaient une plaie. Incapables de tenir une ligne de bataille, de suivre un plan, d'obéir à un ordre ou de comprendre une stratégie de combat même quand elle était évidente.
Mais ça, c'était connu. Le Faux Empereur avait choisi ses éxécuteurs d'Astartes précisément pour ce caractère indomptable et inapte à se fondre dans un schéma plus grand que leur petite existence. Pire que des cafards sous lho dans un apothecarium. Une plaie, mais une plaie connue et contenue.
Tantal failli sourire en repensant à ce que son père génétique avait fait de l'escouade de longs-crocs dont le faux Empereur avait exigé la présence comme "escorte" pour le Night Hunter.

Wogan se trompait cependant sur un point. Un point majeur. Les loups n'étaient pas eux-mêmes. Tantal l'avait vu lui même quelques heures auparavant. Des bêtes assoiffées de sang, des babils furieux et incohérents, des fanatiques hurlant des noms d'icônes ou de divinités traditionnelles...

Puis l'abomination. Ce Praetor fou qui se transforme... ou qui est dévoré par une bête du Warp et qui se met à massacrer tout ce qu'elle voit, légionnaires, dreadnoughts, terminators, mechanicum... Inarrêtable. La fin de tout ce qui est.
Les enregistrements s'arrêtent là, alors que les rares Night Lords présents sur le champ de bataille arrivent à s'extirper à la faveur de la concentration de l'attention sur la bête.

Non, les loups ne sont que des pions. Les coupables de cette horreur, de cette intrusion du Warp sur Cthonia sont bien cachés, mais malheureusement pas assez.
Sur un enregistrement, avant que le monstre n'apparaisse, on voit assez clairement pour distinguer une escouade unique, occupée à chanter et à exécuter des gestes indéchiffrables autour d'une silhouette de Crimson, et s'enfuir une fois l'apparition du monstre effective.

Des Word Bearers.

Ces fanatiques, toujours en recherche de plus puissant devant lequel s'agenouiller. Pathétiques copies d'Astartes. A vouloir s'approcher du pouvoir, ils n'ont jamais été capables de se tirer au dessus du crapaud. La honte de la Croisade. L'Empereur n'a même pas daigné les éradiquer comme la IIe et la XIe pour leurs manquements, une simple gifle et une brimade. Des faibles. Mais des faibles nocifs. Voilà pourquoi l'Empereur est un minable. Il n'a pas su leur inspirer la crainte, et les tenir dans ses rangs. Ce n'est pas les Ultramarines qu'il aurait dû lacher sur la XVIIe, ni les Wolves. C'est le Night Haunter. Ils auraient vu ce que c'est que de craindre la vraie force.

Les Word Bearers.

Leurs complots, leur soif de Warp et leurs manigances s'arrêtent maintenant.

"Wogan, Sheen, Ermintal. Au rapport.
Identifiez-les repaires des Word Bearers sur Cthonia. Préparez une force plus que suffisante pour pouvoir éradiquer les forces de la XVIIe sur cette planète. Ces ordres sont valables pour nos croiseurs, qu'ils se mettent discrètement en position d'attaque pour destruction du vaisseau des Word Bearers qui reste à proximité de la barge d'Ashuraddon.

Rappelez leur à tous les mots du Night Haunter. L'ordre par la Terreur.

Un bip s'alluma dans son casque. Une communication d'Ashuraddon en personne?

Allez chasser pour Kurze. Que les Word Bearers le comprennent à leurs dépens. Vous venez pour eux."

Alors qu'il congédiait ses officiers, il prit la communication.

 

Après le conclave d'Ashurradon, Tantal avait accepté de calmer ses troupes au sol et de concentrer les exactions des criminels patentés de la VIIIe sur les fanatiques des Word Bearers.
Seuls les timorés de l'Alpha Legion, habitués à papoter et endiplomatifier les mous sans volontés, pouvaient imaginer que ces illuminés pouvaient être ramenés à la raison, maintenant que leurs esprits et leurs corps avaient été pris par les bêtes du Warp, et que ces furieux s'en réjouissaient de surcroît.

Tantal avait dû retenir certains de ses officiers, avec plus ou moins de difficulté.
Alors que certains messages lui parvenaient de ses éclaireurs, une information espérée fit enfin son apparition sur l'affichage tactique des écrans de commandement du QG des Night Lords. La piste des Word Bearers avaient été retrouvée. Seul hic : les loyalistes semblaient déterminés à se mettre entre Tantal et sa cible.

A la lueur des difficultés, Tantal demanda si des officiers souhaitaient se porter volontaires pour écraser des suiveurs du Faux Empereur, et ouvrir la voix à une expédition en masse de la légion sur les traces des laquais des faux dieux. La voix de Sheen retentit en premier, pour la grande contrariété de Tantal. Un des rares hommes de confiance, connaissant et acceptant les ordres de Sevatar, avec de l'ascendant sur les plus Serres les plus scélérates... Sjuro avait davantage besoin de Sheen qu'il ne l'admettrait jamais, mais soit. Maintenant qu'il s'était manifesté, impossible de lui refuser la pointe du fer de lance sans le désavouer et détruire son contrôle sur ses hommes.

*********

Sheen contemplait les Marines de la Xe essayer d'organiser leur défense. Un effort pathétique, semblable à ce qu'il avait vu des Iron Hands sur Istvaan, une fois la nouvelle de la décapitation de la Gorgone. Ca courait de partout, tirait dans tous les sens.

...

Pour des légionnaires réputés pour leur sang froid et leur recours à la logique mécanique, il n'avait fallu qu'une offensive un peu poussée pour désorganiser la ligne et chasser les unités par trop isolées. Sheen avait été blessé, une fusillade prononcée de bolts avait réussi à percer son armure et à loger un shrapnell dans le troisième poumon de l'officier. Mais alors que les forces Iron Hands débandaient, les sentinelles signalaient des renforts Imperial Fists prenant position sur l'avant poste prévu pour assurer le repos des Night Lords. Soit. Que la colère du Night Haunter tombe sur les canaris de Dorn comme la nuit sur les mondes de l'Imperium.

...

Ces cancrelats d'Imperial Fists n'usurpent pas leur réputation. Donnez leur trois cailloux derrière lesquels se cacher et un chargeur de bolter, et rien dans cet univers ne suffira pour les déloger. Sheen avait beau avoir galvanisé ses forces, la fatigue de l'engagement contre les forces brisées des Iron Hands avait rendu les efforts des Night Lords inutiles. La meute de dreadnoughts avait interdit toute approche et tout réglement de compte honorable à la lame tronçonneuse. Mais malgré la pluie de plomb de la VIIe, les Fists n'avaient pas complètement réussi à réduire l'expédition de Sheen à néant.
Le repli tactique avait permis de récupérer la piste des Word Bearers, et sans attendre les ordres de Tantal, Sheen avait jugé que sa bande de chasseurs était la mieux placée pour prendre les Word Bearers par surprise, même si les renforts ne sauraient les rejoindre à temps.

...


Sheen avait donc lancé ses forces exténuées sur les rangs des fils de Lorgar, pour certains pressés de venger les Night Lords tombés aux pieds du Titan, pour d'autre ivres de se mesurer à une troisième légion dans la même journée, et pour les derniers, les plus rares, déterminés à garder l'univers des mortels hors des griffes du Warp.

Malheureusement, les forces de Sheen étaient exténuées, et les assauts de monstres mi-Astartes mi-bêtes du Warp massacrèrent les Night Lords les plus motivés et sonnèrent le glas de la détermination des autres.

Juste avant de périr, Sheen n'eut que le temps de transmettre en message codé les éléments entendus et recueillis sur le corps et dans les logs de l'armure du Praetor Word Bearers qu'il avait découpé plus tôt dans la bataille.

*********

Sjuro Tantal avait chassé son état major pour rester seul dans sa tente. La perte de Sheen était dramatique. Il espérait au moins que les informations transmises lui permettraient de mettre la main sur les Word Bearers, et de leur envoyer ce que sa Légion avait de plus atroce et de plus abominable.

vs Carlus, en 2000, scenario Les Loups aux Portes. Victoire des Night Lords.
Et en plus j'ai pas à refaire un personnage!!!

Le piège du Castellan. Ces maniaques en jaune avaient vraiment une propension à nommer les grades d'officiers de façon à faire ressortir l'odeur de formol de leurs pratiques de combat. Les mines avaient été une nuisance, quelques temps, puis les renégats avaient appris à les gérer, voire à les neutraliser. 
Et ce faisant, à prendre le dessus sur les loyalistes venus déstabiliser les débarquements des Vrais Fils et de leurs alliés. 
La dernière escarmouche était révélatrice de ce retournement de situation pour les forces impériales. Un groupe de Space Wolves, encerclé par les Night Lords, s'était rué à l'assaut des positions de la VIIIe Legion en espérant créer un point de passage et extirper leurs forces du piège dans lequel ils s'étaient retrouvés.

C'était sans compter sur la détermination des Night Lords. Un ennemi encerclé, aux abois, sans possibilité de fuire? Rien de tel pour démultiplier la motivation et l'efficacité des nostramiens à massacrer leurs semblables.

Le champion Irvin Risszar avait fait son rapport à Tantal.
"Menace éliminée. Le Piège du Castellan s'est révélé l'être pour ses alliés. Aucun survivant chez les fenrissiens, pertes minimes pour nous. Après analyse, les forces en présence étaient manifestement sous commandement du tyran Imperial Fist, pas des éléments des loups renégats Crimson. Aucun indice relevé sur la position des Word Bearers ou des survivants Space Wolves."
"Reçu. Rassemblez vos forces, nous nous redéployons maintenant que la zone de débarquement est sécurisée. On dirait que Vashuraddon porte son attention sur certaines places un peu plus fortifiées, et que nous allons enfin pouvoir arrêter de sillonner ces dunes désertes."
"A vos ordres Exécuteur. Nous nous replions sur vos positions dans les 3 heures, le temps de finaliser le message pour les éventuels loyalistes qui se pointeraient à la recherche de leurs camarades. Ave Dominus Nox." 

Sjuro Tantal fermait le canal de comm. Ashuraddon ne l’impressionnait pas. Son statut de commandant de l’expédition non plus. Son lien direct avec le Maître de Guerre pas davantage.

 

Non. Définitivement, cet officier martial n’avait pas grand-chose pour lui, et la décision d’Horus de le laisser partir en croisade pour l’honneur de la vengeance de l’ego perdu d’un idéal brisé reposait probablement sur l’ennui qu’il procurait à son Primarque en restant dans ses pattes. Plus ennuyeux et il aurait pu se retrouver du mauvais côté des canons sur Istvan III.

 

Mais aussi peu excitant que soit le ton monocorde des éléments partagés en briefing d’état-major, le Vrai Fils… les Sons of Horus compteraient des faux fils dans leurs rangs ? Rare sont les légions à s’enorgueillir d’accueillir des bâtards dans leurs rangs… Ou alors c’est la présence des pleureuses de warp de Lorgar dans leurs vaisseaux ? Peut être les légionnaires de la XXe ont aussi fait leur trou dans les rangs des Sons… Tantal coupa court à ses divagations. Ashuraddon avait fait l’inventaire des forces observées et identifiées aux abords des places fortes loyalistes, et des opérations de guérilla à mener pour occuper les impérialistes loin des objectifs principaux des Vrais Fils. Que de nouvelles bannières s’ajoutent à la liste des ennemis à abattre n’était pas un problème. En règle générale, cela enrichit la décoration de la passerelle du Innocents’ Tears, pour peu qu’on puisse y coudre le visage du commandeur associé.

 

Des Black Shields. Des renégats, des sans-drapeaux, des tourne-casaques, des parjures et des crache-mots. Décidément, pour un loyaliste acharné, un fanatique du Faux Empereur et un rigoriste du dogme dornien, le Tyran démontrait d’une souplesse d’esprit et d’une tolérance inattendue. Sous peu, on verrait peut-être même des Xenos dans son état-major.

 

Et comble du comble, Garrius semblerait être enclin désormais au pardon ?! Le Space Wolf des Crimson Einherjar, le psyker aux amulettes, le bras droit du possédé qui s’était transformé en démon aux pieds du Titan et qui avait failli découper Garrius. Ce chien galeux avait été formellement identifié parmi les Black Shields. Odro. Cette vermine immonde, deux-fois-parjure, fils d’un Primarque hypocrite et ignare, ultime traître à son sang, à ses frères, à son père, à son maître de guerre et à son empereur.

 

Sjuro Tantal beugla ses ordres : il était hors de question de laisser les forces d’Ashuraddon s’attaquer seules au bastion tenu par les Iron Hands et les Black Shields. Il fallait rejoindre la XVIe et s’assurer que cet Odro ne nuirait plus, quelque soit la livrée de son armure.

La consigne fut claire, simple, brève et sans interprétation.

 

Odro doit être livré à Sjuro Tantal, vivant.

La VIIIe vient pour lui.

 

 

 

Après tout, cette sous-merde sans loyauté ni morale aurait pu faire un bon Night Lord… et il était peut-être encore temps de s’en assurer les services.

   Les remerciements d'Ashuraddon seraient naturellement les bienvenus mais Tantal ne s'était pas lancé au combat pour ça. L'ost motard des Night Lords avaient à peine eu le temps de rejoindre la patrouille des True Sons avant que ceux-ci ne se jettent sur les positions bien trop fortifiées des Iron Hands et de leurs renforts Black Shields.
   Seule la rapidité des montures Spatha et le savoir faire des Night Lords leur avait permis de contourner les unités de la Xe et des sans-paroles tout en limitant les pertes sur les champs de mines des Black Shields.

   Sjuro Tantal avait pris la tête de ses escouades de reconnaissance, et avait mobilisé les prototypes de side-cars pour appuyer sa horde sans la ralentir. La mobilité était la clef et la rapidité la seule manière de garantir une attaque simultanée avec les Sons of Horus, condition nécessaire pour briser les lignes et désorganiser la défense des loyalistes. 
Il était vital de pouvoir rejoindre les Sons avant qu'ils ne fassent l'erreur d'éliminer le commandant de la position retranchée.
   Le Praetor avait quelques comptes à régler avec cet Odro de malheur comme avec chacun des Crimson Einjerhar depuis leur ultime trahison lors de la défense du Titan Imperator, et l'apparition certes efficace mais parfaitement inacceptable du monstre du Warp que ses hommes avaient affublé du sobriquet "the Angry One". 

   Là. Odro était là, et Tantal avait pu verrouiller son signal sur sa lentille tactique. Ce coup-ci, pas d'échappatoire pour ce Fenrissien à l'allégeance aléatoire!
L'Executeur donna l'ordre de charger à son escouade, alors que les Justaerin qui venaient de se matérialiser semblaient se précipiter sur sa proie. Non! Odro était à lui! A lui seul! 
   L'impact fut fracassant. La fusillade de bolts avait permis d'alléger les effectifs de l'escorte du Black Shield. Les Cataphracti Black Shields n'intéressaient pas Tantal, seuls leurs cadavres fourniraient de beaux trophées, leurs peaux de belles capes et leur équipement de bonnes pièces de rechange.
   Odro. L'espace d'une fraction de secondes, les signaux du tourne-casaque avaient disparu de l'affichage du casque de Tantal, et celui-ci était déjà entrain de se promettre d'éviscérer lentement le galeux qui l'avait privé de sa proie. Ici. Un Justaerin d'Ashuraddon semblait vouloir l'engager alors qu'Odro activait son arme.

   "SPACE WOLF!!!! TU ES A MOI!! JE SUIS VENU POUR TOI!!!"  hurla le Night Lord au dessus de la mêlée, intimant l'ordre tacite au Son of Horus de respecter ses voeux d'honneur et de laisser le défi se tenir. 

   Odro sourit alors que dans ses yeux commencèrent à crépiter des étincelles... le Warp. Ce sorcier allait utiliser ses pouvoirs... Sjuro ne prit pas le temps de se poser davantage de questions et asséna une volée de coups brutaux et sans grâce avec des moulinets de vouge tronçonneur.
   Si Odro para le premier, puis le deuxième moulinet, le troisième coup lui ouvrit le torse et le quatrième lui sépara le bras droit du reste du corps dans un déchirement atroce de chairs et de tendons, tandis que le choc et la violence de l'attaque le projettaient au sol.

   Odro cracha une gerbe de sang. Les neurolitiques pulsés par son armure dans son organisme ne suffiraient pas à limiter les effets des blessures béantes. La douleur pouvait être contenu, pour quelques minutes au mieux, mais les hémorragies et les disfonctionnements d'organes vitaux ne lui en laisseraient probablement pas autant. Il était condamné, et il le savait. 
   L'ombre de son bourreau vint obscurcir son champ de vision déjà troublé. Sjuro Tantal s'agenouilla, bloquant le bras encore valide d'Odro, et se pencha pour souffler à son oreille.

   "Odro. Je suis venu pour mes frères. Même si ces bâtards dégénérés ne méritent pas que j'honore leur mémoire, ce que les Loups ont lâché dans la Cuvette du Shaitan est une abomination que même les crimes de ma légion ne sauraient égaler.
Je t'ai tué, pour mes hommes.
Mais je peux encore te sauver, pour ma légion.
Ta capacité à faire ce qu'il faut, à décider sans t'astreindre de ces limites morales ou consensuelles. Ce sont des traits trop rares chez les Astartes. Le Loup de Fenris t'a rejetté. L'Empereur nous a tous trahi. Tu avais fait ton choix, sorcier. Le choix de la liberté, le choix d'une voie qui serait la tienne. Le choix du réalisme. Rejoins-moi, prends mes couleurs et..."

  Sjuro Tantal s'arrêta net, alors que le crachat du Black Shield s'écrasait sur son casque. 
"J'ai... choisi. J'ai choisi... de te combattre..."

   Le geste de défi était noble, bien trop pour un renégat à répétition, bien déplacé pour un sorcier teinté du warp... bien inutile pour un mourant. Mais Sjuro Tantal était de la vieille école, et Nostramo lui avait appris à reconnaître la beauté romantique d'un moment épique. Bien sûr, la tentation d'extirper un dernier cri de douleur restait dans un coin de sa tête, mais le Night Lord se savait observé malgré l'intensité des combats. Les Justaerin des True Sons étaient notoirement vieux jeu sur ces inepties d'honneur et de respect du guerrier vaincu.

   "Soit. Tu es maître de ton destin, Odro, fils de Russ." 
Sjuro Tantal, 8e Exécuteur de la 63e des Night Lords, décapita le Black Shield d'une descente de vouge nette et sans fioriture. Il saisit la tête de son ennemi vaincu, et l'accrocha à sa moto.

   Après tout, à défaut de servir ses projets de son vivant, le sorcier pourrait encore lui être utile. Une tête d'officier Astartes est toujours un trophée utile pour renforcer son autorité sur les pillards de la VIIIe.
   Alors que la guerre continuait autour de lui, et que les forces renégates s'échinaient à détruire les derniers défenseurs avec grand mal, Tantal de son côté se perdait dans ses pensées et finissait de se battre mécaniquement, alors que son Champion prenait le commandement des opérations. 

   "Quel gâchis. Un tel talent réduit à de tels choix. C'était à prévoir, un Space Wolf. Qu'y a-t-il de plus développé chez les marines de la VIe que leur goût immodéré pour les bières puantes et les histoires vantardes qui les accompagnent, si ce n'est leur infernal sens de la contradiction." Sjuro Tantal ricana dans son casque. 
   Odro avait beau cherché à s'émanciper de sa légion, de ses voeux, de ses frères d'armes, de son sang et de ses pères... il n'aura jamais été plus Space Wolf qu'à l'heure de sa mort.

L'Ancien Hamlock avait pu être sauvé, mais le fer de lance ordonné dans la plus grande discrétion par Tantal ne saurait être considéré comme une franche réussite. 

Bien sûr, les forces mécanisées d'Hamlock et sa côterie de dreadnoughts étaient parvenus à sécuriser une position dans l'Abîme d'Anlok. Cependant, une expédition de Word Bearers outrancièrement corrompus avait contre-attaqué et surpris Hamlock alors que ses forces débarquaient à peine des transports aéroportés.

Le combat avait été une somme de massacres brutaux, les suppôts du Warp se jetant sans retenue sur les unités des Night Lords au fur et à mesure que ceux-ci sortaient des transports, et seule la supériorité numérique manifeste de la VIIIe lui permit de venir à bout des fanatiques. 

L'élimination totale des forces en présence aurait dû ravir Tantal. Après tout, un bon Word Bearer étant un Word Bearer mort, purger la fosse à purin d'Anlok pouvait aussi bien commencer sur le point d'amorce de la conquête.
Non, le Praetor était trop expérimenté pour se réjouir de ce rapport d'engagement. Là où les sous-officiers se réjouissaient de confirmer la localisation de l'ennemi, Sjuro Tantal faisait d'autres constats.

La corruption de ces chiens était généralisée. Les videologs ne laissaient aucun doute planer. Ils étaient pourris jusqu'à la moelle et leur sorcellerie omniprésente. Les bêtes du Warp avaient fait de ces idolâtres leurs chiens.
Ce qui signifiait que leur fanatisme n'aurait de cesse. Aucun compromis n'était envisageable. Aucun prisonnier n'était à capturer, au risque de voir la contamination du Warp se répandre. 

Son homologue de l'Alpha Legion avait beau y croire encore, Tantal lui se résignait à la tyrannie des faits : la XVIIe devait purement et simplement être éradiquée. Pas comme la 2e et la 11e, qui s'étaient vu punies, démembrées, décimées ou encore absorbées. La purge devait littéralement faire disparaître tous les fils de Lorgar et nettoyer les légions de tous les miasmes de corruption qu'ils y avaient semés.

"- Communicator? Préparez-moi une prise d'holomessage prioritaire à destination du Prince des Corbeaux. Cryptage maximal. Dans mon rhino de commandement dans 10 minutes."

- Mais Exécuteur, le Premier Capitaine Sevatar est dans le secteur de Thramas, c'est à des systèmes d'ici, le message va mettre des jours voire des semaines à lui parv-"

La tête du serf vola à travers les fumerolles de graisses humaines calcinées avant qu'il ne puisse finir d'agacer Tantal. Le Night Lord pointa son vouge vers la silhouette blasée assise devant le pupitre de transcription des scanners augures de la base.
"Félicitations pour votre promotion, Communicator. 9 minutes. Le Damoclès. "

"...N...Naturellement Exécuteur. "  s'inclina l'esclave, ramassant le badge d'identification épinglé sur le tronc sanguinolant avant de filer ventre à terre.

Tantal se raisonna. Son stock d'esclaves compétent était dangereusement lié à sa résilience et au peu de patience qui lui restaient. Un peu de contrôle ne serait pas forcément inutile. En parlant de contrôle et de patience... il y'en avait un qui commençait à user et abuser de sa quote-part. Tantal fit dérouler la liste de ses sous-officiers par stimuli oculaire, jusqu'à accrocher le signal comm recherché.

"- Olyan. Au rapport. Des nouvelles de Rizssar? Des preuves d'une captivité, d'une exécution? Je n'ai pas l'intention de me contenter du dernier témoignage de sa capture par les Fists.
Si vous avez été capables d'abattre un prisonnier chez eux, comment se fait-ce que vous ne soyiez plus en mesure de juste vérifier la présence d'un de vos officiers dans les geôles de la VIIe? Trop de sable dans les optiques? La viande de Cthonia n'est pas à votre goût? Vous faut-il des renforts, alors ?
Les Contekars de Cuuringen sont désoeuvrés ces temps-ci, peut-être seraient-ils intéressés par un récit de vos exploits au tir, après tout, vous êtes les derniers à avoir vu leur Maître de Serre? Des réponses, Olyan. Des résultats. Vite."

Une leçon onéreuse, mais lourde d'apprentissages.

L'accord avec les Space Wolves s'était révélé pourtant acceptable sur le papier. En échange du prisonnier Rizssar et d'un couloir vers la Tour des psykers tenue par les sorciers des Thousand Sons, Tantal s'était engagé à rendre les dépouilles Space Wolves et les armes runiques.

Cet accord sous le sceau de l'honneur du guerrier s'avérait être une déconvenue pour le moment. Si Tantal avait rempli sa part de marché, et que le passage avait en effet été ouvert vers le nid des sorciers, il n'en demeurait pas moins que le retour de Rizssar se faisait attendre, et que l'absence des loups avait été flagrante lors de l'assaut soit disant concerté sur les Thousand Sons.

Le passage n'avait pas permis d'infiltrer davantage qu'une poignée de guerriers, et comprenant que l'occasion ne se représenterait pas de bloquer le sortilège des sorciers, Tantal avait décidé d'envoyer une force d'élite. 
Menés par un Centurion à qui il avait confié toute autorité de décider de ce qui devait être fait sur le terrain, une force de Contekars et de Cataphracti avaient investis les lieux, déterminés à nettoyer ces locaux de la souillure du warp.

Malgré la tentative de suivre les avancées de ses guerriers et d'assister au massacre, Tantal n'avait pu que se résoudre au constat amer suivant : les pouvoirs des Thousand Sons étaient incroyablement dangereux. Les rares bribes de communication qui échappèrent au brouillage surnaturel ne laissèrent qu'entrevoir les redoutables effets de la déchéance des fils de Magnus. Des terminators transis sur place, alors que des volutes entouraient leurs casques, d'autres qui tombaient sous les tirs psychiques de quelque officier plus avancé dans la damnation... Tantal aurait même juré avoir reconnu le ton mécanique d'un Dreadnought proférer des incantations.

Aucun d'entre les guerriers des Night Lords ne s'en était sorti. Malgré leur avancée implacable et leur défense physique à toute épreuve, la violence impie du warp avait éradiqué le fer de lance de la 8e et laissé les Thousand Sons mener leur sombre rituel à terme.

Tantal partageait ces éléments avec le conseil d'Ashuraddon, mais il garda pour lui ses dernières conclusions.

Les Space Wolves étaient moins fermes dans leurs paroles que leurs sagas le laissaient entendre. Après tout, l'existence même des Crimson Einherjars était la preuve de la friabilité de la VIe légion.
Non, plus important encore était la preuve d'un élément plus inquiétant.
Garrius accueillait des Black Shields en ses rangs, il leur confiait des pans entiers de sa défense. Il tolérait des renégats repentis dans son conseil. Il s'appuyait sur des détachements de légions notoirement rejettées par le faux Empereur lui-même. Il acceptait la sorcellerie dans ses rangs. Tout celà ne pouvait signifier qu'une chose.


Evander Garrius est aux abois, il n'a pas les éléments nécessaires pour contenir l'assaut des Vrais Fils, et sa main-mise sur la planète est en péril. Il suffit désormais de savoir où frapper intensément pour faire s'effondrer le système de défense loyaliste. Les renseignements de l'Alpha Legion, l'expertise des Iron Warriors et la rapidité des White Scars seraient d'excellents atouts pour Ashurradon dans son combat contre les Imperial Fists. 

Pour fragiliser la défense de Garrius,  il suffirait de permettre à ses alliés de découvrir le vrai caractère du Tyran en le forçant à s'exposer, lui et sa folie, par des actes désespérés et inacceptables. D'autres dans son camp pourraient comprendre ce qui les attendaient s'ils continuaient à s'entêter aux côtés de Garrius, tant des mains d'Ashurradon que de celles de Garrius lui-même.

Tantal s'assit, et convoqua son esclave Septime Main-Droite. L'esprit acerbe de l'humain lui avait permis de survivre dans les coursives des vaisseaux Night Lords, et d'obtenir l'attention de Sjuro. Mais au-delà de son cynisme amusant, c'était son passé de serf chez les Imperial Fists qui l'intéressait.

"Sers-toi un verre, Septime, et assieds-toi. Raconte-moi, humain. Raconte-moi ce que tu sais sur les officiers de Garrius, et sur ce qu'on disait de sa Compagnie chez tes anciens maîtres..."
 

"Mettez-vous aux ordres d'Incursus de l'Alpha Legion. Ils ont localisé la dernière place forte des Word Bearers à la surface de la planète. Neutralisez le point de défense, éradiquez les occupants, et garantissez l'impossibilité pour les séides du warp de se ravitailler ou de fuir vers l'espace.
Pas de prisonniers. Pas de retenue."

Les ordres étaient clairs. Elim Rakaz avait partagé ces éléments avec son détachement, et avait rejoint le point de rencontre proposé par l'Alpha Legion. Il avait prévenu les Rapaces Nocturnes qui l'accompagnaient, et seulement ceux-ci, du dernier ordre qu'il avait reçu de Tantal.

"Incursus et moi sommes du même avis. Rien ne sert de s'opposer à la sorcellerie par le seul bolt et la seule lame. Je t'autorise exceptionnellement à utiliser tes pouvoirs sur les abominations que tu pourrais trouver là-bas."
Elim Rakaz hésitait entre jubilation et méfiance. Le verrou mental lui pesait, depuis qu'il se l'était imposé lorsque le Night Haunter avait rappelé le danger des visions et la porte ouverte à la déréliction de la légion que représentait le warp. Il avait hâte de se servir à nouveau de cette puissance et de goûter à la saveur de la magie que lui offrait cette connexion psychique. Pour autant, il était bien trop conscient de l'aversion de son Praetor pour le warp, et des risques qu'il encourait une fois que ses capacités ne seraient plus immédiatement utiles.

***

La bataille avait été une boucherie. La violence du Warp s'était déchaînée sur les Astartes, alors que deux monstres volants balayaient leurs rangs de leurs armes massives et de vagues déferlantes de pouvoirs psychiques. Un Deredeo installé en tourelle de surveillance et un mélange de Word Bearers et de créatures du Warp avaient empêché les vagues d'assaut combinées des Night Lords et de l'Alpha Legion de prendre pied dans leur forteresse. Les Night Lords s'étaient lancés dans un assaut frontal, espérant déstabiliser les défenseurs. L'Alpha cherchait un passage et s'appuyait sur ses capacités de fusillade pour limiter la violence des chiens de l'Empyrean.
Incursus lui-même dut se démener pour massacrer une contre-attaque de Word Bearers et maintenir sa position et sa capacité à coordonner les forces en présence.

Il avait dû malheureusement se rendre à l'évidence : la position n'était pas prenable avec les forces en présence. Il avait ordonné le repli, et sans laisser paraître la moindre parcelle de l'amertume qui aurait pu l'habiter, il avait donné l'ordre fatidique, en clair sur le canal des officiers d'Ashurradon. "Destruction orbitale nécessaires, sur les coordonnées suivantes..."

Le cadenas avait sauté. Le verrou, la porte et le chambranle avec. Les Word Bearers et leurs maîtres n'avaient plus d'assise à la surface. Ils n'avaient plus de lien avec la stratosphère, et donc avec l'espace. 
Il restait désormais à les déloger des cavernes qu'ils avaient investies. La partie la moins simple de la purge d'Anlock allait pouvoir commencer.

  L'offensive  ne serait pas chose facile. Si la surface accueillait nombre civils et forces non combattantes, les tréfonds de la planète étaient le domaine d'un autre type d'habitants. Racailles, bandes de Black Shields, sectes Word Bearers, garnisons Imperial Fists, bestioles diverses et autres créatures ultraviolentes, et autres gangsters natifs baignés dans la brutalité depuis la naissance. Tout ce ramassis de nuisibles n'était pas spécialement demandeur des visites des libérateurs.

  Pourtant, l'état-major Night Lords se pourléchait les babines de ce nouveau champ d'opération. Obscurité, dédales, labyrinthes, groupes isolées, communautés autarciques... Tout cela n'était qu'un riche terreau pour les tactiques de combat préférées des Night Lords. Il avait fallu que Tantal joue de la voix au conseil d'Ashuraddhon pour faire entendre le besoin de laisser chaque légion faire sa guerre à sa manière, mais le message était finalement passé.
  Et si les premiers engagements contre les Fists avaient pu témoigner de leur faible maîtrise des profondeurs hors de leurs bastions fortifiés, la perspective d'une déferlante de terreur dans les abysses était à portée de main.
  Les diversions menées à la surface permettaient de préparer le fer de lance débridé, alors que les Alphas partageaient des premiers rapports sur les reconnaissances menées par leurs éclaireurs.

  Tantal travaillait avec ses officiers sur un plan de sécurisation d'une tête de pont avec une base avancée et une base logistique arrière, tandis qu'un serf se présenta à l'entrée du hab-bloc occupé par les Night Lords. Alors qu'il se faisait refouler, il eût le temps de crier "Code LIR!", et Tantal fit un signe de la main pour le laisser passer.
  Il prit le serf à part, et récupéra le tube. Ces Alphas et leurs méthodes de transmission papier le rendaient fou d'impatience, mais après tout, l'ennemi disposait des mêmes technologies de piratage et de surveillance qu'eux. 
  La XXe signalait la présence d'un officier Night Lord, blessé, dans un convoi mag-lev de prisonniers sous responsabilité de miliciens necromundiens. Et un mouvement de troupes Space Wolves vers ce convoi.

  Tantal s'autorisa un rictus sous son casque grimaçant. Le Space Wolf avait fini par se décider à tenir parole. Bien. 
  "Esclave, prépare et encrypte le message suivant. - A Bjorn, fils de Russ. Crevasse d'Hellgrad, à la 4e heure du cycle diurne. - C'est compris, esclave? Cryptage C166 avec identification biologique sur génome de la VIe. Emission radio de surface par les équipes proches de l'Atlas. Disposez. Esclave, attendez. [A voix basse] Si vous révélez le contenu de ce message à vos compagnons de campements, ce n'est pas vous qui mourrez, mais ceux à qui vous en aurez parlé, leurs familles, leurs connaissances, et les connaissances de leurs connaissances. Et pour chaque esclave massacré, j'arracherai un lambeau de chair de ton corps. Lentement. Atrocement lentement. Tu sais ce dont je suis capable... Allez dépêche-toi et fais ton devoir."

  Alors que le serf filait ventre à terre sans demander davantage de précision sur les projets du monstre qui lui servait de maître, Tantal reprit sa place autour de la table holo-stratégique au milieu de ses officiers. Tout en observant le travail de ses meilleurs stratèges, il ouvrit un canal privé avec Arlen Rodan, un des rares officiers terrans survivants de la légion. 

  "Arlen. Je te laisse la charge d'une expédition sur le point d'intérêt 27D. Récupération de prisonnier. Présence Astartes manifeste. Hostilité... mmmh... probable, soit prêt à tous les cas de figure. Objectif premier, garantir la récupération de Rizssar. Objectif secondaire, sécuriser le point 27D et garantir la maîtrise du terrain. Tu avises selon l'attitude de l'ennemi : engagement ou maintien du statu quo. Je te fais confiance."
  "En Taro Kurze, Exécuteur." 

  Tantal leva un sourcil. L'honneur de Kurze? Qu'est ce que ça venait faire là? Les True Sons commençaient à évangéliser comme les Word Bearers, ou était-ce l'origine terrane du centurion qui l'aveuglait sur l'absence totale d'intérêt que portait le Night Haunter à son honneur? Il faudra régler cela plus tard, si jamais les loups de Bjorn lui en laissent l'occasion. 
  Etait-ce sa nature paranoiaque, son sang de prédateur, ou son expérience? En tout cas, tout sentait le piège dans cette histoire de prisonnier, et Tantal ne comptait plus se laisser manipuler. Les loups gris comme vert d'eau, les démonistes, l'hydre... Toute cette clique commençait à lui courir sur la courge. Au moins le Tyran, lui, annonçait la couleur. Celle de la défaite, certes, mais ce jaune criard restait stable dans le camp de l'illusion et de l'erreur.
 

****************************

Attaquant : Space Wolves (Carlus)
Défenseur : Night Lords (Winny)
Point Stratégique : Les Abysses de Cthonia
Mission : Search & Destroy (Zone Mortalis - mission 2)
Victoire : Space Wolves 3pv à 1 avant les secondaires qu'on a pas comptés.


  

   Les Astartes étaient rassemblés. Les ordres avaient fusé dans tous les canaux de communication. Convocation immédiate, toute affaire cessante hors opérations de combat en cours. Les quelques centaines de Night Lords s'étaient regroupés sur les blocs d'astrobéton disposés en spatioport avancé, au pied d'un Thunderhawk amoché en cours de réparation.
   Sjuro Tantal apparut sur le toit de l'aéronef, un silhouette à ses côtés, emmaillotée dans une toge d'entraînement .

   "NIGHT LORDS!" apostropha le Praetor. "Vous m'avez déçu. Vous m'avez particulièrement déçu. Nos ordres étaient clairs! Limpides! Aussi simples à comprendre que les règles de vos jeux stupides de chasse au serviteur! QU'EST-CE QUI EST HORS DE VOTRE PORTEE, BANDE DE SOUS-ETRES! Je suis à votre tête depuis peu, mais j'ai combattu avec chacun d'entre vous depuis des années! Je sais parfaitement de quoi vous êtes capables! Dans le pire, comme dans le plus atroce! (Rires dans l'assemblée)
  NE RIEZ PAS! Qu'êtes-vous venu faire sur cette planète? Pourquoi êtes vous là?! Vous battre? La belle affaire, comme si on avait été forgés pour autre chose! Tuer des Imperial Fists? Splendide, merci Sergent pour cette démonstration de naïveté. Rependre la planète avec les True Sons? Quel est l'abruti qui a crié ça? ON S'EN FOUT DE CES IMPOSTURES! Répandre la terreur... Oh vous me fatiguez...

   Sharr nous a mobilisé sur cette campagne pour une seule bonne raison, bande de minables. Une seule. Parce que le Night Haunter l'a voulu. 
   Mais pourquoi notre bien-aimé Père nous souhaite-t-il ici, loin de ses propres campagnes, à accomplir les basses besognes du prétendu Vrai Fils d'Horus plutôt que de nous battre à ses côtés, sous son regard?


   C'est simple, mes Frères. Si simple, que je sais qu'une partie d'entre vous l'a déjà compris et intégré. Kurze nous méprise. Il ne voit plus en nous que les criminels de Nostramo, les sadiques incontrôlables, les chiens de meute qui s'entretuent pour des os.
   Notre Père nous éloigne, parce qu'il estime que nous ne sommes pas dignes de lui. Et sachez, mes frères, que si ce constat me fait mal, je ne peux pas lui en vouloir!"

Tantal laisse quelques instants de silence pour laisser les Astartes à ses pieds encaisser cette vérité si dérangeante.

   "Et alors? Que faire? On s'en contente et on survit dans nos erreurs jusqu'à ce que la mort ne vienne nous délivrer? On rapine, on tue, on pille, et puis c'est tout? 
   IL EN EST HORS DE QUESTION! NIGHT LORDS! Il est temps d'attirer le regard de Kurze! De lui prouver que ses visions sont incomplètes! Que sa défiance est infondée! Que son enseignement, que sa vision, que sa vérité, ont fait de nous les guerriers que nous sommes! Que nous sommes dignes de sa marque, de son emblème!

   Night Lords! Il est l'heure de vous rappeler qui vous êtes. UNE LEGION ASTARTES! ENTRAINEE, EQUIPEE, ORGANISEE! NOUS SOMMES DES GUERRIERS, PAS DES PILLARDS! UNE ARMEE, PAS UNE BANDE DE SOUDARDS! NOUS SOMMES LES NIGHT LORDS, ET PAS UN MINABLE PETIT GANG DE NOSTRAMO!!"

Alors que des hourras commencent à s'élever de la troupe, Tantal allume le projecteur holographique. Il diffuse l'enregistrement de ses ordres de récupération du prisonnier au Chapelain Arlen, avec interdiction d'engager le combat. Puis les images du charnier perpétré par les Space Wolves après la tentative d'embuscade. Il montre les messages de Sheen, expliquant ses initiatives d'engagement de plus en plus avancées, avant de montrer son cadavre. Une troisième, puis un quatrième exemple.

   "Une légion... Pourquoi n'agissez-vous pas comme une légion. Ne vous trompez pas. Je ne vous demande pas de jouer à l'Ultramarine, au garde-à-vous pour une revue des fanfreluches de cimier. Je vous demande de vous battre. Ensemble. Selon nos méthodes. Pas celles d'un quelconque manuel. Mais ensemble.
    A chaque fois qu'un officier décidera désormais à l'un de mes ordres directs, il subira une punition à la hauteur du peu de patience qu'il me reste! A chaque fois qu'un légionnaire gaspillera les ressources de la Légion, que ce soit du matériel, des serviteurs, des munitions, ou d'autres légionnaires, je m'occuperai personnellement de son cas!

   RIZSSAR ! QUELLE FUT TON ERREUR?!

- J'ai chargé un objectif tête baissée sans attendre mes renforts, Seigneur. Répondit la silhouette encapuchonnée.
- Et qu'est-ce qui s'est passé ensuite?
- J'ai été fait prisonnier par les Imperial Fists, Seigneur.
- Et ?
- Vous m'avez récupéré, Seigneur.
- Pourquoi ai-je pris la peine d'aller chercher un officier borné et arrogant, Rizssar?
- Pour faire un exemple, Seigneur.
- Révèle-toi."

Le consul ouvrit sa tunique, et laissa tomber le linge au sol, dévoilant son corps nu.
Le silence se fit dans l'assemblée. Rizssar était écorché, de la tête à la ceinture. Ses muscles apparents roulaient à l'air libre, sans carapace épidermique pour les recouvrir. Toute l'anatomie était exposée, comme sur un modèle à disposition des apprentis-serfs de l'Apothecrium.

"Night Lords. A vos postes. Ne me décevez plus."

L'assemblée se dispersa, dans un silence de mort. Tantal voyait sur les affichages tactiques que les conversations fusaient sur les canaux intercomms de chaque griffe et de chaque escadre. Parfait. Il était plus que temps que de leur rappeler qui commandait, et de tenter de les rendre aptes à se battre contre ce qu'ils allaient trouver sous terre.

"Rhabille-toi, Irvin. C'était parfait. Retrouve moi dans ma tente, il faut qu'on discute de ce Jarl. Et prends un air contrit ces prochains jours."

***

"Ainsi, ce jarl Bjorn n'a pas négocié ta récupération, mais s'est littéralement engagé contre les FDP de Garrius. Ensuite tu me dis qu'il t'a écorché, proprement, pour récupérer ta peau et s'en faire une bannière? Et qu'il te rend à moi avec une lame de qualité, une arme manifestement raffinée, celle avec laquelle il t'a lui-même écorché? Mais cher ami... ce n'est pas une marque de haine ça, c'est un message. 

Un message pour moi. Fait moi voir cette lame. Oui... là. Regarde. Des coordonnées d'un canal intercomm. Irvin, il va falloir que tu sois patient et futé. Je veux que tu orientes ta colère et ta vengeance sur les fils de Dorn, et sur leurs laquais. Je m'occupe de Bjorn et de ses loups. Ne t'y trompes pas, Irvin. C'est un ordre. Ai-je été clair tout à l'heure sur mon souhait de voir mes ordres respectés? 
Irvin, une dernière chose. Cet épiderme... au final... tu es bien plus effrayant sans. Joue là-dessus. Pare toi de ce cadeau. Tu as l'opportunité de porter fièrement l'étendard du Night Haunter sans même avoir à te vêtir. Uses-en intelligement."

Alors qu'il chasse son lieutenant, Tantal se rapproche de sa station Intercomm, et rentre les coordonnées. Après quelques minutes de signal, une connexion s'ouvre.

   "Mes salutations, Jarl. Je vous remercie pour le colis, votre parole de guerrier vaut toutes les bannières du monde, et si je regrette l'acharnement de certains de mes sous-officiers, sachez que j'apprécie de vous voir adopter certaines méthodes qui me sont chères.

   Il est temps, Bjorn, que nous puissions désormais discuter clairement. Vous n'êtes pas plus intéressé par la cause de Garrius que moi par celle d'Ashurhaddon. Nos Legions n'ont jamais été très amicales, ni nos primarques proches. Cette campagne est stérile, et gaspille des guerriers pour des causes inutiles, alors que la vraie guerre se joue devant nous. Le Warp est là. J'ai vu certains des vôtres plier le genou devant l'Empyrean, et y succomber. Je ne peux me résoudre à laisser les Word Bearers respirer et comploter. Il est temps, Jarl Bjorn, de mettre de côté les querelles pro ou anti impériales, et de nous consacrer à la guerre contre les ennemis de l'Humanité. 
  Puis-je vous proposer une rencontre avec mon homologue de l'Alpha Legion et moi, afin de discuter de cette priorité? J'en garantis la sécurité, sur ma parole d'Astartes et mon honneur de guerrier."